Box office Japon : 13 et 14 octobre 2018

Déception au box office japonais en terme de recettes globales cette semaine, seul La prophétie de l’horloge (The house with o clock in its wall, 2018), réalisé par Eli Roth et distribué par Toho-Towa, dépasse difficilement le million de dollars récoltés pour sa première semaine d’exploitation. Re:zero – Starting life in another world : memory snow (Re:zero : Kara hajimeru isekai seikatsu – memory snow, 2018, Masaharu Watanabe) et Equalizer 2 (The equalizer, 2018, Antoine Fuqua) régressent en queue de peloton dès leur seconde semaine sur les grands écrans japonais, divisant leurs résultats par deux par rapport à la semaine passée. Perfect world (Pāfekuto wārudo : kimi to iru kiseki, 2018, Kenji Shibayama) ne s’en sort pas beaucoup mieux, divisant, lui-aussi, ses recettes par deux en régressant de la quatrième à la sixième place. Monster strike the movie : beyond the sky (Monsutā sutoraiku the movie : sora no Kanata, 2018, Hiroshi Nishikiori) connaît une baisse encore plus sévère de ses chiffres, le film passant de la première à la septième place du classement en quinze jours d’exploitation.

La prophétie de l’horloge (2018, Eli Roth) affiche japonaise

Classement des recettes du week-end :

Rang Titre du film Distributeur Recettes
(en $)
Nb
d’écrans
Nb
de semaines
1 La prophétie de l’horloge Toho-
Towa
1 019 801 231 1
2 Jean-Christophe et Winnie Disney 801 673 nc 5
3 Natsume’s book of friends
the movie : tied to the
temporal world
(Gekijōban Natsume
yūjin-chō : utsusemi
ni musubu)
Aniplex 642 603 nc 3
4 Sans un bruit PPI 609 763 193 3
5 Café Funiculi funicula
(Kōhī ga samenai uchi ni)
Tōhō 590 893 nc 4
6 Perfect world
(Pāfekuto wārudo :
kimi to iru kiseki)
Shōchiku 551 079 nc 2
7 Monster strike the movie :
beyond the sky
(Monsutā sutoraiku
the movie : sora no Kanata)
Warner
Bros.
481 872 nc 2
8 Ne coupez pas !
(Kamera o tomeru na !)
Asmik Ace 416 131 nc 17
9 Re:zero – Starting life
in another world :
memory snow
(Re:zero – Kara hajimeru
isekai seikatsu –
memory snow)
Kadokawa 365 469 nc 2
10 Equalizer 2 Sony 355 966 207 2

Seuls Jean-Christophe et Winnie (Christopher Robin, 2018, Marc Forster), Natsume’s book of friends the movie : tied to the temporal world (Gekijōban Natsume yūjin-chō : utsusemi ni musubu, 2018, Takahiro Ōmori et Hideaki Itō), Sans un bruit (A quiet place, 2018, John Krasinski) et Café Funiculi funicula (Kōhī ga samenai uchi ni, 2018, Ayuko Tsukahara) maintiennent leur rang dans le classement. Leurs résultats, en légère baisse, fragilise cependant la poursuite de leur exploitation qui pourrait s’avérer délicate si les nouveautés à venir s’imposent. Dans cette configuration, les petites structures de distribution telles qu’Aniplex ou Asmik Ace Entertainment, tirent leur épingle du jeu face aux mastodontes du marché que sont Disney, la Tōhō et la Shōchiku.

Classement des recettes cumulées :

Rang Titre du film Recettes cumulées
(en $)
Nb
de semaines
1 Ne coupez pas !
(Kamera o tomeru na !)
24 404 817 17
2 Jean-Christophe et Winnie 18 538 239 5
3 Café Funiculi funicula
(Kōhī ga samenai uchi ni)
10 164 971 4
4 Natsume’s book of friends the movie :
tied to the temporal world
(Gekijōban Natsume yūjin-chō :
utsusemi ni musubu)
5 545 277 3
5 Sans un bruit 5 317 729 3
6 Perfect world
(Pāfekuto wārudo : kimi to iru kiseki)
3 306 641 2
7 Monster strike the movie : beyond the sky
(Monsutā sutoraiku the movie : sora no Kanata)
3 249 907 2
8 Equalizer 2 2 299 055 2
9 Re:zero – Starting life in another world :
memory snow
(Re:zero – Kara hajimeru isekai seikatsu –
memory snow)
1 725 339 2
10 La prophétie de l’horloge 1 314 674 1

Café Funiculi funicula (2018, Ayuko Tsukahara) affiche japonaise

Ainsi, la surprise vient encore du film d’horreur Ne coupez pas ! (Kamera o tomeru na!, 2017), réalisé par Shin’ichirō Ueda, dont les précédents courts-métrages connaissent par ailleurs une sortie sur grand écran en ce moment même. Ce film, produit dans le cadre d’une formation actorale, dépasse toutes les prévisions de recettes, cumulant à ce jour plus de 24 millions de dollars en dix-sept semaines d’exploitations, regagnant par la-même deux places dans le top 10 hebdomadaire ! Certes les productions nationales (7 films japonais) écrasent, en terme de présence, les productions américaines (3 films dans le classement) mais les mauvais chiffres globaux ne sont pas rassurants sur l’état d’une distribution nationale que l’on peut décrire comme saturée (15 à 25 nouveautés par semaine tout de même). Ainsi la comédie dramatique Every day a good day (Nichinichi kore kōjitsu, 2018, Tatsushi Ōmori), le film d’animation original Mutafukaz (2017, Shōjirō Nishimi et Guillaume Renard), ou encore l’adaptation du manga Les vacances de Jésus & Bouddha (Sento oniisan, 2018, Yūichi Fukuda) n’ont-ils pas trouvé grâce aux yeux du public japonais cette semaine.

Ne coupez pas ! (2017, Shin’ichirō Ueda) affiche japonaise

Source des chiffres : Mojo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *