Box office Japon : 2 et 3 septembre 2017

La confrontation cinématographique se poursuit cette semaine entre le drame historique japonais porté par Sekigahara, réalisé par Masato Harada, et le film d’action représenté par la super héroïne américaine Wonder woman, réalisé par Patty Jenkins. Le deuxième round de cette rencontre penche plutôt en la faveur du jidaigeki qui s’installe pour la seconde semaine consécutive à la tête du classement avec près de 2,5 millions de dollars engrangés contre un peu plus de 1,5 millions de dollars pour la franchise DC Comics. Au cumul, le film japonais dépasse la barre des 10 millions de dollars et semble s’éloigner toujours un peu plus des chiffres du blockbuster américain. Face à ce tête-à-tête, le film d’animation Moi, moche et méchant 3 (Despicable me 3), réalisé par Pierre Coffin, Éric Guillon et Kyle Balda, conserve toujours sa troisième place du classement avec encore près de 1,5 millions de dollars de recette cette semaine après sept semaines de présence sur les écrans. Le film cumule par ailleurs plus de 60 millions de dollars de bénéfices, ce qui en fait déjà l’un des gros succès de l’année au Japon.

Moi, moche et méchant 3 (2017, Pierre Coffin, Éric Guillon et Kyle Balda)
affiche japonaise

Classement des recettes du week-end :

Rang Titre du film Distributeur Recettes
(en $)
Nb
d’écrans
Nb
de semaines
1 Sekigahara Tōhō 2 460 893 nc 2
2 Wonder woman Warner
Bros.
1 504 342 nc 2
3 Moi, moche et méchant 3 UPI 1 475 718 367 7
4 Fireworks
(Uchiage hanabi, shita kara
miru ka? Yoko kara miru ka?)
Tōhō 945 820 nc 3
5 I want to eat your pancreas
(Kimi no suizō wo tabetai)
Tōhō 926 091 nc 6
6 High & low the movie 2 –
end of sky
Shōchiku 885 441 nc 3
7 Mobile suit Gundam
the origin V –
Clash at Loum

(Kidō senshi Gundamu :
the origin V –
gekitotsu Rūmu kaisen
)
Shōchiku 840 973 35 1
8 Spider-Man : homecoming Sony 832 876 459 4
9 Pokemon the movie 20 :
I choose you !
(Gekijōban poketto monsutā :
kimi ni kimeta !)
Tōhō 420 425 nc 8
10 La filature Kadokawa 378 045 155 1

Mobile suit Gundam : the origin V – Clash at Loum (2017, Yoshikazu Yazuhiko)
affiche japonaise

Excepté ces trois premiers films, le reste du classement témoigne d’un affaissement des recettes cinématographiques. Même Fireworks (Uchiage hanabi, shita kara miru ka ? Yoko kara miru ka ?), le film d’animation japonais prometteur de Akiyuki Shinbō et Nobuyuki Takeuchi et produit par la Tōhō, ne maintient pas la cadence alors que ses résultats hebdomadaire passent sous le seuil symbolique du million de dollars. Au cumul, après trois semaines d’exploitation, le film franchit péniblement la barre des 10 millions de dollars de recettes. Même constat pour le film d’action High & low the movie 2 – end of sky, produit par la Shōchiku, dont les résultats déçoivent quelque peu. Seul I want to eat your pancreas (Kimi no suizō wo tabetai), mis en scène par Shō Tsukikawa, sort son épingle du jeu et regagne même une place au classement. Sur six semaines d’exploitation, ce drame intimiste cumule plus de 26 millions de dollars et semble bénéficier d’un bon bouche-à-oreille.

Classement des recettes cumulées :

Rang Titre du film Recettes cumulées
(en $)
Nb
de semaines
1 Moi, moche et méchant 3 60 359 025 7
2 Pokemon the movie 20 :
I choose you !
(Gekijōban poketto monsutā :
kimi ni kimeta !)
30 024 522 8
3 I want to eat your pancreas
(Kimi no suizō wo tabetai)
26 059 977 6
4 Spider-Man : homecoming 22 956 224 4
5 Fireworks
(Uchiage hanabi, shita kara
miru ka ? Yoko kara miru ka ?)
10 759 932 3
6 Sekigahara 10 226 506 2
7 High & low the movie 2 – end of sky 7 409 346 3
8 Wonder woman 7 409 346 2
9 Mobile suit Gundam the origin V –
Clash at Loum
(Kidō senshi Gundamu : the origin V –
gekitotsu Rūmu kaisen)
840 973 1
10 La filature 557 962 1

Côté nouveautés, le constat est sévère. Mobile suit Gundam : the origin V – Clash at Loum (Kidō senshi Gundamu : the origin V – gekitotsu Rūmu kaisen) n’arrive qu’en septième position du classement. Cette cinquième partie, issue de la franchise à succès Gundam, poursuit un arc narratif entamé en février 2015 avec Mobile suit Gundam : the origin I – Blue eyed Casval (Kidō senshi gundamu : the origin I – Aoi hitomi no kyasubaru). Autre déception notable La filature (Skiptrace), une coproduction américano-sino-hongkongaise réalisé par Renny Harlin avec Jackie Chan et Johnny Knoxville dans les rôles titre. Si ce film d’action a connu un très gros succès en Chine, il n’a en revanche pas connu de sortie française, sinon une exploitation sur la plateforme Netflix. Au Japon, le film risque de tomber dans les tréfonds du classement dès la semaine prochaine. Bilan mitigé cette semaine tant les recettes cinématographiques globales ont fondu par rapport à la semaine passée. La Tōhō reste néanmoins le seul studio japonais à rivaliser à armes égales avec les grosses productions américaines.

La filature (2016, Renny Harlin) affiche japonaise

Source des chiffres : Mojo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *