Box office Japon : 22 et 23 septembre 2018

Cette semaine au box office japonais, la production Disney, Jean-Christophe et Winnie (Christopher Robin), conserve sans surprise la tête du classement. Le film de Marc Forster maintient ses recettes au-delà des 2 millions de dollars dans sa deuxième semaine d’exploitation. L’autre film de la firme en revanche, Ant-Man et La Guêpe (Ant-Man and The Wrasp), réalisé par Peyton Reed, connaît un effondrement de ses chiffres, se maintenant péniblement à la dixième place du tableau après seulement quatre semaines sur les écrans. Skyscraper, tout juste sorti sur 182 écrans seulement, témoigne également d’une contre-performance. Le film de Rawson Marshall Turber, véritable blockbuster calibré avec Dwayne Johnson dans le rôle titre, devrait disparaître du classement dès la semaine prochaine. Le public japonais se détournerait-il des films catastrophe alors que l’Archipel ne cesse de connaître des épisodes climatiques tragiques ? Autre performance décevante, celle de The predator distribué par la 20th Century Fox. Le film de Shane Black chute de la deuxième à la sixième place après deux semaines d’exploitation.

Jean-Christophe et Winnie (2018, Marc Forster) affiche japonaise

Classement des recettes du week-end :

Rang Titre du film Distributeur Recettes
(en $)
Nb
d’écrans
Nb
de semaines
1 Jean-Christophe et Winnie
Disney 2 277 886 nc 2
2 Café Funiculi funicula
(Kōhī ga samenai uchi ni)
Tōhō 1 802 180 nc 1
3 En eaux troubles Warner
Bros.
1 053 070 nc 3
4 Gintama 2
(Gintama 2 : okite wa
yaburu tame ni koso aru)
Warner
Bros.
756 676 nc 6
5 Killing for the prosecution
(Kensatsugawa no zainin)
Tōhō 697 082 nc 5
6 The predator 20th
Century
Fox
625 847 431 2
7 Ne coupez pas !
(Kamera o tomeru na !)
Asmik Ace 615 029 nc 14
8 Skyscraper UPI 589 765 182 1
9 Hibiki Tōhō 509 416 nc 2
10 Ant-Man et La Guêpe Disney 441 239 nc 4

Certes le classement présente autant films japonais qu’américains mais ces derniers ont du mal à s’imposer sur le long cours. Au contraire des films comme Gintama 2 (Gintama 2 : okite wa yaburu tame ni koso aru) de Yūichi Fukuda et surtout Ne coupez pas ! (Kamera o tomeru na !, One cut of the dead dans sa version internationale) de Shin’ichirō Ueda tirent leur épingle du jeu. Le second notamment est un véritable phénomène cinématographique. À l’origine produit dans le cadre étudiant d’une école d’art dramatique, Ne coupez pas ! fut tout d’abord projeté fin 2017 de manière officieuse dans une salle art et essai de Tōkyō avant que la firme Asmik Ace Entertainment n’en acquiert les droits pour préparer une distribution pérenne. Le film se place ainsi à la septième place du classement après quatorze semaine d’exploitation pour une recette au cumul dépassant les 20 millions de dollars ! Ce film, mélangeant horreur et comédie, devrait connaître une exploitation dans certains pays étrangers. Une réussite inattendue qui bouscule les petites habitudes de l’industrie cinématographique japonaise.

Ne coupez pas ! (2017, Shin’ichirō Ueda) affiche japonaise

Classement des recettes cumulées :

Rang Titre du film Recettes cumulées
(en $)
Nb
de semaines
1 Gintama 2
(Gintama 2 : okite wa yaburu
tame ni koso aru)
29 860 330 6
2 Killing for the prosecution
(Kensatsugawa no zainin)
22 928 591 5
3 Ne coupez pas !
(Kamera o tomeru na !)
20 513 717 14
4 Ant-Man et La Guêpe 10 649 067 4
5 En eaux troubles 10 077 213 3
6 Jean-Christophe et Winnie
9 495 942 2
7 The predator 4 094 993 2
8 Hibiki 3 111 540 2
9 Café Funiculi funicula
(Kōhī ga samenai uchi ni)
2 329 346 1
10 Skyscraper 1 175 583 1

Au global, si Disney impose toujours sa marque, c’est néanmoins la Tōhō qui s’impose avec trois longs-métrages présents dans les dix meilleurs résultats cette semaine. Café Funiculi funicula (Kōhī ga samenai uchi ni), adapté d’un roman à succès de Toshizaku Kawaguchi et réalisé par Ayuko Tsukahara, est une comédie fantastique qui pourrait s’installer durablement au box office japonais. Le film fait un bon démarrage avec près de 2 millions de dollars de recette sur le week-end. De même Killing for prosecution (Kensatsugawa no zainin), adapté du roman de Shusuke Shizukui par Masato Harada, le réalisateur aux manettes de films à succès tels que Sekigahara (2017) ou The emperor in august (Nihon no ichiban nagai hi, 2015), maintient ses résultats et cumule plus de 22 millions de dollars de recettes en cinq semaines d’exploitation. En l’absence de gros films étrangers à venir, les films japonais pourraient même s’imposer davantage la semaine prochaine.

Killing for prosecution (2018, Masato Harada)

Source des chiffres : Mojo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *