Box-office Japon: 27 et 28 février 2016

Cette semaine marque le retour d’une rubrique essentielle du blog, celle du box office hebdomadaire japonais. Essentielle, parce qu’elle permet de comprendre les habitudes du public japonais en terme de fréquentation cinématographique. Les grosses machines américaines et japonaises y trouvent donc souvent leur place mais les surprises arrivent de temps en temps. Nous commençons avec la place de leader incontesté du film de Ridley Scott, Seul sur mars (The martian) qui est en tête du box office depuis maintenant quatre semaines consécutives avec près de 2 millions de dollars de recettes le week-end dernier générant plus de 24 millions de dollars au cumule. Le film conservera probablement une bonne place dans les semaines à venir. Cinéma américain toujours Stars Wars – le réveil de la force (Star Wars – the force awakens) de J.J. Abrams poursuit sa longue route aux chiffres après onze semaines d’exploitation générant au cumule plus de 94 millions de dollars de recette, probablement le plus gros succès de l’année 2015 au Japon. Les choses sont nettement plus funestes pour The finest hours de Graig Gillespie, Point break d’Ericson Core et Les huits salopards (The hateful eight) de Quentin Tarantino. Le premier film peine à atteindre le million de dollars de recette dès sa première semaine d’exploitation quand le second divise par deux les siennes après seulement deux semaines sur les écrans. Le sort du dernier est encore plus catastrophique, le film de Tarantino est tué dans l’œuf avec seulement 119 écrans alloués! Il disparaîtra probablement du top 10 dès la semaine prochaine.

Seul sur Mars (2015, Ridley Scott) affiche japonaise

Seul sur Mars (2015, Ridley Scott) affiche japonaise

Classement des recettes du week-end:

Rang Titre du film Distributeur Recettes
(en $)
Nb
d’écrans
Nb
de semaines
1 Seul sur Mars 20th
Century
Fox
1 874 310 772 4
2 I’m not just going to do
what Kurosaki-kun says

(Kurosaki-kun no înari
ni nante naranai
)
Showgate 1 672 859 160 1
3 Nobunaga concerto:
the movie
Tôhô 1 240 875 325 6
4 The finest hours Disney 876 030 407 1
5 Born in the exile
sandaime J Soul
Brothers no kiseki
NC 696 476 150 3
6 Point break Warner
Bro.
668 891 540 2
7 Star Wars –
le réveil de la force
Disney 643 175 657 11
8 Girls und panzer:
the movie
Showgate 478 649 102 15
9 Saraba abunai deka:
long goodbye
Tôei 476 339 252 5
10 Les huit salopards Gaga 415 934 119 1

Le cinéma japonais, lui, ne démérite pas avec des films peu attendus. La petite surprise cette semaine vient cependant de l’adaptation d’un manga de Makino, I’m not just going to do what Kurosaki-kun says (Kurosaki-kun no înari ni nante naranai) réalisé par Shô Tsukikawa. Le film fait suite aux deux téléfilms diffusés en décembre dernier sur NTV sur la romance contrariée entre une lycéenne et deux jeunes garçons aux tempéraments opposés. Le film fait une belle entrée dans le top et se hisse dès sa première semaine d’exploitation en seconde position. En bon troisième, Nobunaga concerto: the movie de Hiroaki Matsuyama tient bon avec plus d’un million de dollars de recette ce week-end, cumulant plus de 34 millions de dollars sur six semaines d’exploitation, ce qui fera du film l’un des plus gros succès de l’année. Ce week-end favorise donc davantage les films sortis depuis plusieurs semaines au détriment des nouveaux ce qui risque d’abréger douloureusement leur exploitation. La réussite du cinéma américain se focalise sur deux grosses machines quand le cinéma japonais répond par une plus grande diversité et des chiffres plus amplement répartis.

Les huit salopards (2015, Quentin Tarantino) affiche japonaise

Les huit salopards (2015, Quentin Tarantino) affiche japonaise

Classement des recettes cumulées:

Rang Titre du film Recettes cumulées (en $) Nb
de semaines
1 Star Wars –
le réveil de la force
94 407 442 11
2 Nobunaga concerto:
the movie
34 497 939 6
3 Seul sur Mars 24 117 592 4
4 Saraba abunai deka:
long goodbye
12 368 998 5
5 Girls und panzer:
the movie
11 146 021 15
6 Born in the exile
sandaime J Soul
Brothers no kiseki
4 529 149 3
7 Point break 3 215 576 2
8 I’m not just going to do
what Kurosaki-kun says

(Kurosaki-kun no înari
ni nante naranai
)
1 687 663 1
9 The finest hours 883 783 1
10 Les huit salopards 419 615 1

Nobunaga concerto - the movie (2016, Hiroaki Matsuyama) affiche japonaise

Nobunaga concerto: the movie (2016, Hiroaki Matsuyama) affiche japonaise

Sources des chiffres: Mojo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *