Box office Japon : 9 et 10 septembre 2017

Gros changements cette semaine au box office japonais. La lutte entre le cinéma japonais et le cinéma américain a changé de terrain. Après la confrontation entre Sekigahara, réalisé par Masato Harada, et Wonder woman, mis en scène par Patty Jenkins, à la faveur du jidaigeki cette semaine encore, c’est au tour de la reconstitution historique occidentale incarnée par Dunkerque (Dunkirk), menée par Christopher Nolan, de s’ériger contre le thriller japonais The third murder (Sandome no satsujin), tourné par Hirokazu Koreeda, à la faveur cette fois-ci de la coproduction américano-européenne. Dunkerque rafle en effet, dès sa première semaine d’exploitation, plus de 3 millions de dollars de recette, devançant nettement son rival qui, néanmoins, obtient des résultats plus qu’honorables avec plus de 2 millions de dollars engrangés. Tout naturellement Sekigahara passe à la troisième place du classement avec près de 1,5 millions de dollars récoltés, ce qui permet au film d’approcher les 15 millions de dollars au cumul après trois semaines d’exploitation. C’est là que Wonder woman s’essouffle, n’atteignant pas encore la barre des 10 millions de dollars de recettes au cumul. Le film de la franchise DC Comics risque fort d’être malmené la semaine prochaine.

Dunkerque (2017, Christopher Nolan) affiche japonaise

Classement des recettes du week-end :

Rang Titre du film Distributeur Recettes
(en $)
Nb
d’écrans
Nb
de semaines
1 Dunkerque Warner
Bros.
3 004 280 444 1
2 The third murder
(Sandome no satsujin)
Tōhō 2 161 652 nc 1
3 Sekigahara Tōhō 1 439 935 nc 3
4 Moi, moche et méchant 3 UPI 992 016 365 8
5 Wonder woman Warner
Bros.
729 292 nc 3
6 I want to eat your pancreas
(Kimi no suizō wo tabetai)
Tōhō 663 483 nc 7
7 High & low the movie 2 –
end of sky
Shōchiku 653 323 nc 4
8 Fireworks
(Uchiage hanabi, shita
kara miru ka ? Yoko
kara miru ka ?
)
Tōhō 627 627 nc 4
9 Spider-Man : homecoming Sony 432 695 388 5
10 Avant que nous
disparaissions

(Sanpo suru shinryakusha)
Shōchiku 391 626 nc 1

La surprise, renouvelée semaine après semaine, est celle des chiffres de Moi, moche et méchant 3 (Despicable me 3). Le film de Pierre Coffin, Éric Guillon et Kyle Balda, frôle le million de dollars de recettes après tout de même huit semaines de présence à l’écran. Le film d’animation s’affirme encore un peu plus au cumul avec près de 62 millions de dollars au compteur et terminera probablement sa course parmi les cinq plus gros succès de l’année au Japon. Une autre belle surprise de ce classement est le résultat du film I want to eat your pancreas (Kimi no suizō wo tabetai), réalisé par Shō Tsukikawa, qui n’en finit pas de se maintenir par ses résultats honorables, plus de 28 millions de dollars au cumul, malgré un budget de production modeste. Tout le contraire de Spider-Man : homecoming qui, certes se maintient dans le classement à la neuvième place, mais ne cumule « que » 24 millions de dollars en cinq semaines d’exploitation. Le budget du film et sa stratégie marketing appuyée n’auront donc pas permis au blockbuster américain de s’imposer davantage.

I want to eat your pancreas (2017, Shō Tsukikawa) affiche japonaise

Classement des recettes cumulées :

Rang Titre du film Recettes cumulées
(en $)
Nb
de semaines
1 Moi, moche et méchant 3 61 865 197 8
2 I want to eat your pancreas
(Kimi no suizō wo tabetai)
28 308 665 7
3 Spider-Man : homecoming 24 106 276 5
4 Sekigahara 14 373 618 3
5 Fireworks
(Uchiage hanabi, shita kara miru ka ?
Yoko kara miru ka ?
)
12 282 421 4
6 High & low the movie 2 –
end of sky
10 452 500 4
7 Wonder woman 9 648 067 3
8 Dunkerque 3 004 280 1
9 The third murder
(Sandome no satsujin)
2 161 652 1
10 Avant que nous disparaissions
(Sanpo suru shinryakusha)
391 626 1

Soulignons également les chiffres décevant de Fireworks (Uchiage hanabi, shita kara miru ka ? Yoko kara miru ka ?), réalisé par Akiyuki Shinbō et Nobuyuki Takeuchi, qui passe de la quatrième à la huitième place, rassemblant péniblement 620 000 dollars cette semaine. Le film ne décolle décidément pas, le film cumulant à peine les 12 millions de dollars. Le succès de Your name., film d’animation soigné semblable à Fireworks dans sa confection et ses ambitions, il y a quelques mois n’a donc pas profité à ce dernier. Le film sortira tout de même en France le 3 janvier prochain et cela est plutôt une bonne nouvelle. Le dernier film de Kiyoshi Kurosawa, Avant que nous disparaissions (Sanpo suru shinryakusha) ne brille pas non plus par ses chiffres. Moins de 400 000 dollars de recettes pour sa première semaine d’exploitation. Autant dire que ce film fantastique disparaîtra du classement tout aussi rapidement. Petite note en conclusion, la firme Tōhō mène encore la barque avec pas moins de quatre longs-métrages, presque tous des gros succès si l’on excepte Fireworks, dans ce classement hebdomadaire. Aucune rivale ne semble en mesure de contester son leadership en matière de production mais aussi de distribution.

Fireworks (2017, Akiyuki Shinbō et Nobuyuki Takeuchi) affiche japonaise

Source des chiffres : Mojo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *