L’Etrange Festival 2014

Vingtième édition du plus étonnant des festivals, L’Etrange Festival fête cette année ses vingt bougies avec fierté. Pour les aficionados du cinéma japonais, le festival aura toujours été une valeur sûre pour découvrir de nombreuses pépites nippones habituellement inaccessibles. Cette nouvelle édition ne déroge pas à la règle car pas moins de six longs-métrages et un court-métrage japonais seront projetés du 4 au 14 septembre au Forum des Images à Paris. Parmi ces films, quatre inédits et deux films qui ont connu un beau succès lors des éditions précédentes afin de fêter dignement cet anniversaire. Petite cerise sur le gâteau, Shion Sono sera l’un des invités d’honneur du festival avec en prime une carte blanche laissée au cinéaste et la projection de son tout dernier film en compétition Tokyo tribe.

Autre film en compétition, Over your dead body (Kuime, 2014), le dernier film de Takashi Miike reprenant à sa sauce la tradition des fantômes dans le théâtre kabuki par le biais de deux amants, acteur et actrice, censés interpréter une pièce du répertoire classique avant que la fiction théâtrale ne se brouille avec la réalité. En avant-première sera projeté Arcana (Arukana, 2013), film policier fantastique de Yoshitaka Yamaguchi, connu pour avoir été longtemps l’assistant de Takashi Miike, lequel endosse ici la casquette de producteur. Le film met en relation un détective avec une jeune recrue capable de parler aux morts mais qui souffre tout à la fois de pertes de mémoire inquiétantes.

Over your dead body (2014 Takashi Miike) affiche japonaise

Dans la section hommage ce sont les films Tetsuo (1989, Shinya Tsukamoto) et Dead or alive (1999, Takashi Miike) qui vont se charger de titiller la mémoire des festivaliers et leur rappeler que les deux cinéastes en question, Tsukamoto et Miike donc, ont été tous deux des petits chouchous du festival, des petites rétrospectives leur ayant été consacrées il y a quelques années. Un moyen de revoir sur grand écran deux pépites du cinéma japonais, l’un pour son esthétique punk ahurissante et l’autre pour son grand numéro de n’importe quoi final. De quoi se rendre compte à nouveau que le cinéma japonais est parfois capable de créativité. Dans la section des courts-métrages, un seul film japonais sera présenté, Between regularity and irregularity réalisé par Masahiro Tsutani.

Arcana (2013, Yoshitaka Yamaguchi) affiche japonaise

Pour clôturer le festival, les programmateurs ont eu l’excellente idée de projeter The world of Kanako (Kawaki, 2014) de Tetsuya Nakashima avec dans le rôle titre, Kôji Yakusho. Le film a été un véritable succès au Japon et nous permet ici de voir ce thriller dans les meilleures conditions possibles. Tetsuya Nakashima ne nous est lui aussi pas inconnu puisqu’il a signé des films tels que Kamikaze girls (Shimotsuma monogatari, 2004) et Confessions (Kokuhaku, 2010). Cette vingtième édition se promet donc d’être intéressante pour les amateurs de cinéma japonais, l’occasion est rare en effet de pouvoir profiter de tels films rarement exploités dans nos salles obscures.

The world of Kanako (2014, Tetsuya Nakashima) affiche japonaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *