Palmarès du Festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo 2017

Le 20 novembre dernier s’est conclu la 12ème édition du Festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo. Quatorze longs-métrages furent sélectionnés pour cet évènement dont dix en compétition. Deux courts-métrages furent également à l’honneur dont l’un, Tokeru, réalisé par Aya Igashi, fut projeté lors de la cérémonie de clôture. Le palmarès de cette édition a récompensé pas moins de trois longs-métrages ex aequo au titre du Soleil d’Or : tout d’abord Oh Lucy ! (Ō Rūshī) d’Atsuko Hirayanagi, ensuite The long excuse (Nagai iiwake) de Miwa Nishikawa et enfin Close-knit (Karera ga honki de amu toki wa) de Naoko Ogigami. Le Prix du jury fut, lui, décerné à Haruka Komori pour son documentaire Trace of breath (Iki no ato). Enfin le Prix IDEM atelier de la meilleure image fut attribué à Traces of sin (Gukoroku) de Kei Ishikawa. Cinq longs-métrages, soit la moitié des films sélectionnés, repartent donc avec un petit souvenir de Paris. Si l’on peut regretter une forme de consensus autour de ces récompenses, il est à noter que la sélection de cette année fut une très belle cuvée. Rendez-vous l’année prochaine pour célébrer de nouveau le cinéma japonais contemporain comme il se doit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *