Programme de la Cinémathèque Française de la rentrée 2014

Mercredi 04 septembre prochain, la Cinémathèque Française fera sa rentrée. La programmation de septembre à novembre promet une belle brochette de films japonais qu’il ne faut pas manquer. Notamment quelques films du cinéaste trop méconnu Kon Ichikawa mais aussi quelques films plus récents comme Le village de mes rêves (Eno nakano bokuno mura, 1995) de Yoichi Higashi. En attendant une rétrospective de Nagisa Oshima promise par Serge Toubiana, le directeur général de la Cinémathèque, dans les prochains mois, voici le programme complet des films japonais projetés. De quoi passer une rentrée agréable après un été on ne peut plus pluvieux…

Le brasier (1958, Kon Ichikawa) affiche japonaise

Dans le cadre « Histoire permanente du cinéma »:
07/09 à 15h00 Madadayo (1993, Akira Kurosawa)
26/09 à 20h30 Le brasier (Enjô, 1958, Kon Ichikawa)
04/10 à 20h30 Les feux dans la plaine (Nobi, 1959, Kon Ichikawa)
08/10 à 20h30 Le fils de famille (Bonchi, 1960, Kon Ichikawa)
11/10 à 20h30 Tokyo eyes (1997, Jean-Pierre Limosin)
15/10 à 20h30 Le dit du Genji (Genji monogatari, 1951, Kozaburô Yoshimura)
01/11 à 20h30 Le village de mes rêves (Eno nakano bokuno mura, 1995, Yoichi Higashi)
02/11 à 20h30 La jeunesse de la bête (Yoju no seishun, 1963, Seijun Suzuki)

Dans le cadre « Revoir le cinéma d’aujourd’hui »:
30/11 à 11h30 25 novembre  1970, le jour où Mishima choisit son destin (11.25 jiketsu no hi: Mishima Yukio to wakamono-tachi, 2011, Kôji Wakamatsu)

Dans le cadre du palmarès du Festival du Film Court de Grenoble:
18/09 à 20h30 Serori (2014, Pedro Collantes)

Dans le cadre du Ciné-club de Jean Douchet:
11/09 à 19h30 Le héros sacrilège (Shin Heike monogatari, 1955, Kenji Mizoguchi)

25 novembre 1970, le jour où Mishima choisit son destin (2011, Kôji Wakamatsu) affiche française

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *